EN

Thida Ao, productrice de plantes aromatiques et médicinales en Chartreuse, débarque dans la Métropole

10 août 2020 / Thématique : Évènement
Le massif de Chartreuse abrite de nombreux talents. Parmi eux, Thida Ao, productrice de plantes médicinales et aromatiques. Elle a planté son jardin autour de sa maison à Saint-Pierre d’Entremont, à quelques kilomètres de Grenoble-Alpes Métropole.

Sentez-vous les parfums fleuris de reines-des-prés, de bleuet ou de sureau ? Saviez-vous que ces fleurs que l’on trouve dans le massif de Chartreuse se dégustent en tisane et renferment des vertus thérapeutiques ? Faire des mélanges de plantes pour aider à prendre soin de soi et se régaler, c’est le métier de Thida Ao. Charmée par le paysage de Chartreuse, elle décide d’y installer ses cultures et crée Quintessence de Chartreuse il y a 2 ans. Menthe poivrée ou menthe chocolat, mélisse, thym ou encore mauve et camomille, l’équivalent de trois terrains de tennis est ainsi réservé à ses productions.

Thida : « J’ai beaucoup voyagé avec mon ancien travail où j’étais professeure de français et j’enseignais à des étrangers. J’ai souhaité revenir m’installer ici. Je connaissais déjà le territoire : j’ai fait mes études à Grenoble. »

Fille d’herboristes, Thida décide de suivre la voie de ses parents et de se former à ce nouveau métier. Au fil de ses stages, elle apprend à reconnaître les plantes et à utiliser leurs pouvoirs médicinaux. Elle découvre aussi de nouvelles méthodes thérapeutiques comme la gemmothérapie : une médecine douce qui utilise les bourgeons des plantes. Elle commence à compiler dans son petit carnet de recettes des idées de mélanges de plantes. Aujourd’hui, la jeune entrepreneure de 38 ans propose 10 compositions florales à déguster chaudes ou froides.

Thida : « Parfois je mets des mois à créer une nouvelle tisane. Je dois doser les plantes, tester le mélange avec ma famille et mes amis. Quand j’imagine de nouveaux mélanges, je dois penser à la saisonnalité, aux plantes que je dois produire. Je dois anticiper un an à l’avance mes recettes. ».

En plus de composer ses mélanges, Thida cultive les plantes qui constitueront ses tisanes. Ces cultures sont 100% biologiques, label qu’elle a obtenu dès le lancement de son entreprise. Certaines plantes, comme l’ortie, le framboisier ou le frêne, sont cueillies dans le massif de Chartreuse. La récolte des premiers bourgeons commence en mars et s’étale jusqu’à miseptembre. Mais le travail ne s’arrête pas là pour autant. Thida doit entretenir ses terres qu’elle fait labourer par des chevaux. C’est aussi elle qui fait sécher l’ensemble des essences et fleurs et les conditionnent. Thida gère également la commercialisation de ses produits et l’administratif de son entreprise.

Thida : « Je travaille avec des naturopathes et des boutiques bio en Savoie. J’ai beaucoup de projets sur Grenoble et la métropole afin que mes produits y soient aussi accessibles. En attendant, je suis tous les mardis, de 16h à 19h, au marché du Sappey-en-Chartreuse. »

D’autres idées ont déjà commencé à germer dans la tête de Thida. La transmission des savoirs étant sa première vocation, elle souhaite proposer des ateliers découvertes des plantes médicinales. Elle pense aussi à ouvrir son jardin à la visite, pour susciter la curiosité des petits comme des grands.

Retrouvez les produits de Quintessence de Chartreuse sur quintessencedechartreuse.com ou sur le marché du Sappey-en-Chartreuse les mardis, de 16h à 19h.

Crédit photo: Audrey Martenon

 

à lire aussi

Toutes nos actualités

Haut de page